Attention au PAP pour les dysraxiques

Accueil » Actualités, articles de presse » Attention au PAP pour les dysraxiques
6 sept 2014 | Actualités, articles de presse
Attention au PAP  pour les dysraxiques

IMAGEpps

Le PAP, grande nouveauté de la rentrée scolaire 2014 – Infos – Vivre FM//

Le projet d’accompagnement personnalisé est la grande nouveauté de cette rentrée des classes 2014. Il doit permettre des aménagements pédagogiques rapides et concrets pour les enfants handicapés.

Loin du jeu de chaises musicales qui secoue le ministère de l’Education, la reprise des cours arrive à grand pas. Et en cette rentrée scolaire 2014, qu’est-ce qui va changer pour les enfants handicapés ? Une nouveauté est à retenir, il s’agit du Projet d’Accompagnement Personnalisé (PAP). Ce nouveau plan a été pensé pour permettre des adaptations pédagogiques rapides et concrètes afin de faciliter l’apprentissage des enfants en situation de handicap. Inscrit dans la loi Peillon de Juillet 2013, le Plan d’Accompagnement Personnalisé attendait ses décrets d’application pour entrer en vigueur. Ce devrait être chose faite dans quelques jours, dès que le conseil d’Etat aura donné son feu vert.

Un effet pervers redouté

Les aménagements prévus par le PAP sont nombreux : « un jeune qui est à l’école va pouvoir utiliser son ordinateur avec son correcteur d’orthographe. On doit aussi lui présenter des devoirs de façon plus aéré avec une police de caractère suffisamment grande. Cela répond vraiment à des besoins« , estime Diane Cabouat, animatrice de la Commission scolarité au Conseil national consultatif des personnes handicapées. Le PAP constitue donc une réponse adaptée au quotidien des enfants en situation de handicap à l’école, mais il doit cependant être encadré.

 

« Dans la théorie le PAP c’est très bien. C’est une réponse pour des jeunes qui ont des troubles de l’apprentissage mais qui n’ont pas d’autres besoins que des aménagements pédagogiques », explique Diane Cabouat. Une crainte subiste cependant : celle de voir le PAP, dispositif simple, remplacer des aménagements déjà existants, plus complets et plus coûteux. « Dans la pratique il y a un effet pervers qu’on voit arriver. Demain moi j’ai un enfant dyslexique, je m’adresse à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) parce que mon enfant va avoir besoin de psychomotricité, d’un ordinateur, donc d’outils de compensation et la MDPH va me dire : il est dyslexique, il n’est pas handicapé, demandez un PAP ». 

 

Trop de plans ?

Parmi les plans déjà en vigueur aujourd’hui, on trouve le Projet personnalisé de scolarisation (PPS) mis en place en 2005. Il permet à un élève de faire appel à des compensations plus importantes que le PAP, notamment le recours à un auxiliaire de vie scolaire (AVS) et à du matériel adapté, comme un ordinateur. La mise en place du PPS est souvent longue et nécéssite le depôt d’un dossier devant la Maison Départementale du Handicap. Le PAP et le PPS doivent donc être envisagés en complémentarité, sans que le moins coûteux ne finisse par remplacer le plus complet. En d’autres termes, pour les associations, le PAP ne doit pas devenir un PPS au rabais.

Les parents risquent de ne plus savoir vers quel plan se tourner. Entre le PPS pour ceux qui ont les plus grandes difficultés, le PAI (Plan d’accompagnement individualisé) pour les enfants touchés par une maladie chronique (et pas forcément un handicap) ou un PPRE (Plan personnalisé de Réussite éducative) pour les difficultés scolaires « ordinaires », il y a de quoi s’y perdre. Une fois le décret publié, il faudra que le Ministère donne des instructions claires pour que les inspecteurs spécialisés, eux au moins, puissent s’y retrouver….

 

Les différents dispositifs du ministère de l’Education nationale pour le handicap

 

Le PAP : Projet d’Accompagnement Personnalisé

Le Projet d’Accompagnement Personnalisé (PAP) doit voir le jour pour la rentrée 2014. Il devrait concerner des élèves présentant des troubles des apprentissages et pour lesquels un diagnostic a été posé. En l’absence de besoins de compensation (matériel financé, accompagnement humain, rééducations), le PAP devrait permettre la mise en place d’aménagements et adaptations pédagogiques. Cela concerne aussi bien la possibilité d’utiliser son ordinateur que la des présentations adaptées des documents, des reformulations de consignes ….

Le PPS : Projet Personnalisé de  Scolarisation

Le Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) définit les modalités de déroulement de la scolarité de l’enfant handicapé et les actions répondant à ses besoins particuliers. Le PPS est une des composantes du plan de compensation. C’est un document écrit qui définit les modalités de scolarisation et les actions pédagogiques, psychologiques, éducatives, médicales et paramédicales adéquates. Il précise si l’élève a besoin d’un AVS (auxiliaire de vie scolaire) et de matériel pédagogique adapté.

Le PAI : Projet d’Accueil Individualisé

Le Projet d’Accueil Individualisé (PAI) est un protocole destiné à accueillir un élève présentant des besoins médicaux à l’école. Il est ainsi utilisé pour définir la condition de prise de médicaments à l’école.

Louise Sébille Vignaud

Pas de Commentaire sur “Attention au PAP pour les dysraxiques”