Quand les lettres se mélangent/article republicain lorrain

Accueil » articles de presse, DYSPRAXIQUE, liens utiles aides aux dyspraxiques » Quand les lettres se mélangent/article republicain lorrain
15 nov 2014 | articles de presse, DYSPRAXIQUE, liens utiles aides aux dyspraxiques
Quand les lettres se mélangent/article republicain lorrain

ENSEIGNEMENT – PRISE EN CHARGE DES TROUBLES D’APPRENTISSAGE
Quand les lettres se mélangent

de-nos-jours-un-enfant-qui-souffre-de-dyslexie-n-a-plus-aucune-raison-d-etre-laisse-a-l-ecart-des-cursus-scolaires-classiques-comme-c-etait-encore-le-cas-il-y-a-seulement-quelques-annees-photo-thinkstock
De nos jours, un enfant qui souffre de dyslexie n’a plus aucune raison d’être laissé à l’écart des cursus scolaires classiques, comme c’était encore le cas il y a seulement quelques années. Photo Thinkstock De nos jours, un enfant qui souffre de dyslexie n’a plus aucune raison d’être laissé à l’écart des cursus scolaires classiques, comme c’était encore le cas il y a seulement quelques années. Photo Thinkstock
Les troubles d’apprentissage sont repérables dès le plus jeune âge. Pris en charge tôt, ils ne mettent plus toujours en péril les parcours scolaires.
Tous les enfants ne sont pas égaux devant leurs bureaux d’écolier : certains souffrent de troubles d’apprentissage, souvent bien handicapants. Heureusement, les professeurs sont aujourd’hui formés et s’avèrent la plupart du temps aptes à repérer ces problèmes assez tôt. Des indices peuvent également vous mettre sur la piste. De nos jours, un enfant qui souffre de dyslexie n’a plus aucune raison d’être laissé à l’écart des cursus scolaires classiques, comme c’était encore le cas il y a seulement quelques années.

Quand les lettres se mélangent
La dyslexie est le trouble le plus connu. Elle concerne essentiellement les traces écrites du langage, mais l’oralité, comme la latéralisation peuvent également être touchées. Un élève qui confond systématiquement certaines lettres (le b et le d par exemple), qui les omet ou les inverse lors de sa lecture, présente déjà quelques signes d’alerte, principalement quand ces erreurs se poursuivent au-delà du CP-CE1. Il s’y ajoute souvent des difficultés de mémorisation, même à court terme, une mauvaise prononciation ou des problèmes pour se repérer dans l’espace ou pour évaluer les distances.

Tous les enfants qui sont confrontés à ces soucis ne sont pas dyslexiques mais ils pourraient cependant profiter d’un bilan chez un orthophoniste. L’âge auquel la dyslexie peut être identifiée est encore sujet à débat : certains estiment qu’elle est repérable dès 2 ans quand d’autres ne posent un diagnostic qu’après deux années d’apprentissage de la lecture.

Ne pas attendre
En tout état de cause, il n’est pas souhaitable de retarder plus longtemps une prise en charge qui ne peut qu’être bénéfique. Aider l’enfant à reprendre en main son apprentissage lui donnera une nouvelle confiance en lui. Ce travail se fera avec un professionnel et se poursuivra ensuite à la maison. Quelques outils et techniques simples lui permettront d’éviter la spirale des échecs, trop souvent associée à la dyslexie. Par ailleurs, des aménagements spécifiques peuvent être mis en œuvre, comme un aménagement du temps pour les épreuves sur table ou une notation faite principalement sur un contrôle des connaissances à l’oral. Il faut donc prévenir les enseignants des difficultés de l’enfant afin que sa réussite potentielle ne soit pas entravée par celles-ci.

Si la dyslexie est aujourd’hui bien connue, elle ne représente pas l’unique trouble identifié à l’heure actuelle. Un enfant peut également souffrir de dyscalculie. Il aura alors le plus grand mal à retenir les tables de multiplication, à effectuer de simples opérations ou même à comprendre le principe des quantités. Dans sa vie quotidienne, cela se traduira par une mauvaise gestion de l’argent ou par des problèmes pour lire l’heure.

La dysphasie ou la dyspraxie sont encore d’autres troubles qui peuvent toucher les enfants, qui éprouvent alors des difficultés à s’exprimer ou à se mouvoir. La dysgraphie ou la dysorthographie peuvent également pénaliser ces jeunes. En moyenne, en France, un enfant par classe est confronté à l’un ou l’autre de ces symptômes…

 

Pas de Commentaire sur “Quand les lettres se mélangent/article republicain lorrain”