Passer son permis quand on est dyspraxique

Accueil » aides dyspraxie, DYSPRAXIQUE, permis quand on est dys » Passer son permis quand on est dyspraxique
25 oct 2013 | aides dyspraxie, DYSPRAXIQUE, permis quand on est dys
Passer son permis quand on est dyspraxique

 

Comment préparer son permis de conduire quand on est dyspraxique :

Dans un premier temps, il faut savoir si l’élève dys a toutes les capacités requises pour aller jusqu’au bout de la formation .

Dans le parcours de la formation, que ce soit à 16 ans pour la conduite accompagnée

ou à 17 ans ½ – 18 ans pour un permis traditionnel, un test d’évaluation est obligatoire ;

il est généralement réalisé juste avant de commencer la formation pratique .

Cet élément va déterminer les valeurs et les possibilités de valider cette partie la plus importante par rapport aux difficultés rencontrées chez chaque élève.

Dans le cas d’un dyspraxique , l’élève doit demander avant toute inscription dans

l’auto-école de faire ce test ; il est conseillé de le faire en présence d’un parent ou d’un adulte .

Le coût de ce test de 1 heure environ est de 40 à 50 € ; il définira le nombre d’heures de conduite nécessaire à la pratique . Mais dans votre cas , on évaluera surtout la capacité à voir ou prévoir si l’enfant pourra valider son permis en pratique , partie la plus difficile pour lui . Toute l’attention est nécessaire ainsi que la concentration .

Pour la partie théorique , l’obtention du code pourra être un peu plus longue par rapport

à la compréhension, la logique ou bien ne posera que peu de problèmes à l’élève .

Par le biais de l’évaluation , vous saurez s’il est possible de déposer un dossier de permis de conduire qui pourra aboutir , ne perturbera pas votre enfant par un long investissement au code pour se trouver bloqué ou jugé « inapte » pour aborder la phase pratique trop compliquée pour lui . L’investissement financier n’ai pas négligeable également.

L’obtention du code uniquement peut aussi permettre de conduire certaines voiturettes sans permis.

Après avoir effectuer cette démarche , vous pourrez décider d’inscrire votre enfant dans une auto-école ; plusieurs possibilités vous seront proposées selon l’âge de l’élève .

Dès 16 ans : commencez votre Conduite Accompagnée : AAC

Cette formule permet de prendre conscience des dangers de la conduite, d’évoluer sur les routes, de se familiariser avec le véhicule , prendre confiance en soi et d’être plus performant le jour de la présentation pratique à 18 ans .

Pour cela , vous devrez réaliser minimum 3000 kms et 12 mois de conduite avec un ou plusieurs accompagnateurs pour vous aider dans cette épreuve (le code sera valable 3 ans )

Vous pouvez aussi opter pour une Formation plus traditionnelle dès 17ans ½  :

Permis B avec l’obtention du code et un minimum de 20 heures de conduite qui pourra être validé après 18 ans .

Si vous le souhaitez , dès 18 ans , vous pourrez compléter votre formation pratique en réalisant une Conduite Supervisée qui permet d’évoluer avec un ou plusieurs accompagnateurs pendant minimum 3 mois et en parcourant 1000 kms .

Cette formule permet de se retrouver en situation sur la route et de prendre conscience et d’acquérir certaines notions pratiques indispensables pour réussir son permis ; cette formule est conseillée pour renforcer les situations pratiques .

Dans le cas de dys , la durée sera d’obtention risque d’être plus longue mais le résultat final positif .

Pour tous renseignements , vous pouvez nous contacter si besoin ;

avec plaisir , nous vous conseillerons dans vos démarches .

 06 79 28 33 84

ou le soir au 05 62 79 78 99

 

1 commentaire sur “Passer son permis quand on est dyspraxique”

  1. je pense etre conne dyspraxie jai pri 3ans pour avoire le code et jai 70heure de condruite je suis dejas tresente 3 fois jai des difculete poure refaire tout sens faute la 1foi jai ue 14p la2foi 17p la 3f jai ue EE bon la il avai refu de priorite ont a rouler seulement 10munute mai les ramarque se porte sur la distance partager la route